... L'horreur...

Soirée difficile, nuit atroce et ce sentiment d'horreur, cette boule au ventre ce matin... les mots ne suffisent pas, les larmes coulent...
Nous pensons aux personnes qui ont vécu ce cauchemar, à toutes celles encore sans nouvelles de leurs proches et enfin à tous ceux qui sont partis, cette nuit, prématurément.

Nous reviendrons prochainement avec davantage de légèreté, c'est promis. Pour l'heure, nos pensées vont à Paris, en attendant que chacun étanche un peu sa peine, s'il le peut.

Aucun commentaire